Rocaille

blog-couture-blouse-rocaille
Bien plus qu’une simple blouse. Rocaille, le nouveau patron de Dessine Moi un Patron, est bien plus qu’une simple blouse. On y retrouve des détails de bavolet, col officier et fente pour souligner le décolleté, qui proviennent certainement d’une veste chic. blog-couture-blouse-rocaille

La blouse Rocaille

Comme à chaque fois avec Émilie, sa nouvelle création a du style, un truc en plus, des détails pointu et pourtant tellement portable au quotidien. Rocaille est une blouse qui mixe les influences, on y retrouve l’esprit d’un trench, une blouse romantique et beaucoup de légèreté.
La blouse aux multiples détails tient pourtant dans 1,5m de tissu pour une taille 40. Accessible aux couturières confirmées qui n’ont pas peur des cols officiers, et ajout de bavolet, simple à réaliser et bien expliqués dans le livret qui accompagne le patron. Sa créatrice a également prévu des deux options de bavolets, un grand d’un seul côté que j’ai réalisé, mais aussi une version deux bavolets plus petit avec une petite patte sur la ligne d’épaule pour souligner la stature. Ultra chic, avec son petit col, retenu  par une agrafe invisible, on peut aussi la laisser s’entrouvrir pour un petit côté sexy ;)
blog-couture-blouse-rocaille blog-couture-blouse-rocaille blog-couture-blouse-rocaille blog-couture-blouse-rocaille

Le coton Imprimé

J’ai retrouvé dans mon stock ce sublime coton imprimé très fin de Pretty Mercerie datant de quelques mois. Il attendait patiemment le patron idéal pour être coupé et j’ai vu juste pour Rocaille qui lui convient parfaitement. Fin et très fluide pour un coton, son petit imprimé fait toute la différence, c’est simple je l’adore. Pour ma prochaine version de Rocaille (car oui il y en aura une c’est sûr), je vais avoir du mal de trouver un aussi joli tissu.
blog-couture-blouse-rocaille blog-couture-blouse-rocaille blog-couture-blouse-rocaille blog-couture-blouse-rocaille

Les adaptations du patron

Je n’ai pas réalisé beaucoup de transformation si ce n’est de remplacer le bouton du col par une agrafe invisible et enlever le bouton du bavolet car mon tissu était sans doute un peu trop fin je ne voulais pas lui faire subir de boutonnière.
Ma taille habituelle tombe parfaitement pour être à l’aise et souligner la silhouette.
De plus, la finesse de mon coton m’à permis de réaliser des ourlets roulés pour le bavolet devant et dos et ainsi épouser la courbe.
blog-couture-blouse-rocaille blog-couture-blouse-rocaille blog-couture-blouse-rocaille blog-couture-blouse-rocaille
signature atelier svila
Laisser un commentaire