Une chemise Eddy

La chemise est une pièce qui peut faire peur en couture avec tous ces petits détails si minutieux. Comme beaucoup de pièce, c’est surtout une question d’habitude et d’entrainement pour maîtriser les points techniques. Une fois que l’on est à l’aise avec la fente indéchirable, le pied de col et la patte de boutonnage, on prend davantage plaisir à se coudre une jolie chemise.
Cette saison, la chemise est tendance version classique, revisitée ou carrément robe longue boutonnée. J’avais envie d’une chemise légère et très printanière alors j’ai mis la main sur un joli coton brodé et me voilà avec une chemise de printemps.

La chemise Eddy

Eddy est le nouveau patron de la petite marque Mimoï, pour laquelle j’avais déjà craqué l’été dernier avec le top Dream. Cette saison, la marque revient avec Eddy, une chemise qui se décline en mille possibilités avec différents cols, manches, ou plastron avec ou sans volant. J’ai envie de tester toutes les versions, mais j’ai débuté avec la version classique avec pli creux au dos, manches fente indéchirable, pas de col mais un joli petit pied de col et un empiècement avec petit volant en pointe. L’empiècement casse un peu le côté trop sérieux d’une chemise classique et le petit volant féminise le tout sans pour autant en faire trop. C’est ce savant dosage que j’adore dans ce patron.

Les explications du patron sont claires mais il est préférable d’avoir déjà réalisé une première chemise avant de se lancer dans l’aventure. Les finitions de la chemise sont impeccables avec un empiècement dos doublé et des fentes indéchirables et poignets classique.

Le coton brodé ajouré

Je voulais une version printanière et légère mais assez passe partout, alors j’ai opté pour un joli coton brodé et ajouré de fines rayures déniché aux Coupons de Saint Pierre. Idéal pour la saison car très légère à porter ; j’ai profité du jeu de rayures pour jouer avec l’empiècement et placer ma pièce dans le biais pour avec des rayures parallèles au petit volant. L’esprit de la broderie anglaise est là mais avec un petit côté plus sobre. Le coton est légèrement transparent car ajouré, et il sera nécessaire de le doubler pour une jupe ou robe, mais en version chemise est portable sans petit top dessous.
Les petits boutons blanc et dorés viennent de chez Un Chat sur un fil pour leur petit côté délicat et précieux.

Les adaptations du patron

J’ai réalisé ma taille habituelle selon le tableau des tailles, et j’ai simplement ajouré 5cm aux manches. J’aurais sans doute pu rajouter quelques centimètres dans le bas pour pouvoir glisser la chemise dans une jupe ou un pantalon comme je suis plus grande que la stature du patron, mais tout est rentré dans mon coupon de 1,5m de tissu. Je vais la porter avec un jeans ou des jupes légères sans la rentrer pour éviter trop de volume sur le haut avec le coton moins fluide que la viscose.
Le patron permet de jouer avec les différentes déclinaisons et c’est agréable d’avoir un patron multi-facette. Je me suis amusée avec l’empiècement et le volant, mais j’ai bien d’autres idées en tête si j’avais plus de temps.

signature atelier svila
Laisser un commentaire