Un trench fluide

trench-londres-orageuse-julie

Début septembre un chef-d’oeuvre est apparu sur la sphère couture et il se nomme Orageuse. Une nouvelle marque de patron urbaine et épurée comme ils précisent, qui a tout de suite proposé 5 patrons tous plus canon les uns que les autres et la nouvelle de cette petite marque au très grand pouvoir attractif a rapidement fait le tour des couturières.

trench-londres-orageuse-julie

trench-londres-orageuse-julie-2

trench-londres-orageuse-julie-2

trench-londres-orageuse-julie-2

J’ai immédiatement succombé au charme ravageur du trench Londres, qui peut aussi se décliner en paletot tout aussi craquant. Je m’étais pourtant promis de ne plus coudre de trench après mon premier essai avec le trench Isla de Named Clothing, que j’aime d’amour mais qui m’a pris beaucoup de temps à coudre ce qui me paraissait alors la pièce parfaite qui n’aurait pas de déclinaisons. Mais Londres a bouleversé mon programme et j’ai tout de suite eu envie d’une version de trench beaucoup plus fluide que ne permettait pas le premier patron testé.

Le trench Londres a tous les détails que l’on attend de cette pièce mythique : un col tailleur revisité avec de larges revers, un bavolet asymétrique et des pattes d’épaule sous passants. Le patron ne possède pas de doublure pour réaliser des coutures entièrement gansées et pour cela il vous faudra vous armer de patience avec près de 16m de biais pour ganser l’intégralité du trench. Mais je vous assure que cela vaut le coup car les finitions sont vraiment superbes.

La coupe est parfaite, un poil long comme je l’aime et les poches très bien placé (je ai déjà parlé de mon amour pour les poches). Je n’ai absolument pas retouché quoi que ce soit et il tombe très bien en plus d’être très agréable à porter. Pour cet effet fluide, je l’ai réalisé en cupro bleu nuit de chez The Sweet Mercerie. Je n’avais jamais travaillé cette matière mais aucune soucis pour la couture et la matière possède la fluidité nécessaire en plus d’être très douce au toucher.

J’ai choisi un biais rayé bleu et blanc pour amené un peu de fun à l’intérieur de cette pièce basique de la garde-robe. Et je le trouve parfait comme cela, mais même si j’ai pu le porter parfaitement à Lisbonne durant mon weekend, je vais devoir le laisser patienter gentiment dans mon dressing le temps que le printemps reviennent car il n’est pas assez chaud pour les températures parisienne actuelles.

Ce fut une nouvelle fois une vraie aventure couturière qui m’a appris des astuces et notamment concernant le montage des manches très précis, mais les explications et nombreux schémas du livret sont parfaits pour vous accompagner vers le chemin de votre trench tant désiré.

trench-londres-orageuse-julie-2

trench-londres-orageuse-julie-2

trench-londres-orageuse-julie-2

trench-londres-orageuse-julie-2

Une version paletot en suédine camel me trotte dans la tête pour le printemps… Et vous, prêtes à vous lancer dans l’aventure ?

 

 

 

 

 

 

 

 

signature-julie

1 commentaire

  1. Répondre
    particules

    Il est super joli ce trench ! j’adore.
    j’ai vu quelques créas de cette marque, et c’est vrai qu’à chaque fois c’était plutôt pas mal. Je vais aller voir le lien.. Le tissu que tu as utilisé, le cupro, je ne connais pas du tout. C’est un peu imperméable non ? sur les photos dur de se faire une idée de cette matière.
    En tout cas, ces finitions au biais sont très chouettes. Bon, moi je suis une fan de biais faut dire… je fais toutes mes encolures et ourlets au biais ^_^

Laisser un commentaire