Arlette et ses pétales de rose

blog-couture-robe-arlette-eglantine
L’année dernière j’étais passé à côté du joli patron Arlette de République du Chiffon, mais j’ai remis la main dessus pour sublimer la Viscose aux pétales de rose de la collection d’été d’Eglantine & Zoé.
blog-couture-robe-arlette-eglantine blog-couture-robe-arlette-eglantine blog-couture-robe-arlette-eglantine blog-couture-robe-arlette-eglantine blog-couture-robe-arlette-eglantine

La robe Arlette

L’esprit rétro sans trop en faire d’Arlette ne pas m’a tout de suite séduit, car j’avais peur du premier degré trop sérieux. Et puis je suis tombé par hasard sur des photos de certaines réalisations sur la toile et j’ai revu mon jugement car son joli décolleté me plaisait beaucoup. Arlette est un patron avec de jolis détails comme des fronces sur les épaules, des manches à la tête froncée également, une taille marquée par un élastique et un décolleté ouvert sur une rangée de quatre petits boutons. Si on choisi un tissu fluide et délicat Arlette révèle son côté moderne. On prend son temps pour décalquer les multiples pièces et ajouter les marges de couture comme toujours chez République du Chiffon et on peut aussi amidonner son tissu s’il glisse trop.
blog-couture-robe-arlette-eglantine blog-couture-robe-arlette-eglantine blog-couture-robe-arlette-eglantine blog-couture-robe-arlette-eglantine

La viscose Pétales de roses

Zoé la créatrice de la marque Eglantine & Zoé m’a proposé une nouvelle fois de mettre en valeur des tissus de sa nouvelle collection et je suis immédiatement tombé sous le charme de cette crêpe de viscose aux délicates pétales de roses. Il me fallait une robe dans cet imprimé si féminin sur fond crème qui n’est pourtant pas transparent! Aucune doublure à prévoir de mon côté et personne ne s’est encore plaint. De très belle qualité elle se coud facilement, je n’au pas eu besoin de l’amidonner pour la dompter. J’ai pris mon temps pour soigner les finitions et je suis dingue de la robe d’été. D’ordinaire ce n’est pas plus que ça mon style les robes et surtout l’été, mais je ne sais pas ce qui m’a pris cette année je me suis mise en robe un jour sur deux. Peut être que la canicule sur Paris m’y a aidé mais je suis ravie de changer un peu mes habitudes vestimentaires avant le retour du jean annoncé en septembre. blog-couture-robe-arlette-eglantine blog-couture-robe-arlette-eglantine blog-couture-robe-arlette-eglantine

Les adaptations du patron

J’avais lu sur le web que la taille d’Arlette était un peu trop haute, je l’eau donc descendu de 6 centimètres et elle tombe encore à 2/3 centimètres au dessus de ma taille naturelle sur l’avant. Je suis à l’aise aucun soucis à ce niveau là cela me convient mais à refaire je descendrais encore de 2 centimètres pour ma taille 1,75m. Attention à bien allonger également les parementures devant pour que tout s’assemble correctement.
J’ai également allongé le bas de la jupe de 8 centimètres pour qu’elle tombe juste au dessus des genoux. J’aurais pu la raccourcir de quelques centimètres mais je me sens plus à l’aise avec cette longueur lorsque je suis assise et que je prend les transports.
Les explications sont bien faites mais succinctes permettent d’arriver au bout de la robe en 5 à 6 heures. Une journée de couture pour une robe que je ne cesse de porter depuis.
blog-couture-robe-arlette-eglantine blog-couture-robe-arlette-eglantine
signature atelier svila
Laisser un commentaire