Marjolaine en dentelle

blouse-marjolaine-dentelle-julie

Ce n’est pas une blouse en dentelle, c’est LA blouse en dentelle dont je rêvais depuis des mois. En réalité, je crois que j’avais un peu peur de me lancer dans sa réalisation. Et puis à force d’apercevoir de jolies blouses dans les magazines, je n’ai pas pu résister à l’appel.

blouse-marjolaine-dentelle-julie

blouse-marjolaine-dentelle-julie

blouse-marjolaine-dentelle-julie

Le patron qu’il me fallait avait un col victorien (si tendance) et un joli détail aux poignets (ma nouvelle addiction), et je n’ai pas mis longtemps à remettre la main sur le patron Marjolaine de Slow Sunday Paris. La version blouse possède tous les atouts que je cherchais mais la version robe avec son joli col à froufrou et tout aussi désirable à mon sens.

Pour la première fois, j’ai acheté cette dentelle blanche sur instagram via un compte de déstockage de tissu sur laquelle j’avais flashé au premier regard, et j’ai d’ailleurs aussi pris sa version bleu pour une future création. Je ne sais donc pas d’où elle provient, mais elle est vraiment parfaite pour ce patron, avec une légère élasticité qui la rend particulièrement agréable à porter.

La question des finitions m’a tout de suite interpellé, car je recherche en ce moment les finitions les plus parfaites possible et avec la dentelle qui laisse apercevoir l’envers, pas de place à l’approximation. J’ai donc pris le temps de ganser toutes les coutures, et j’ai dû également adapter le bas des manches avec un élastique comme pour la version robe car les manches avec fente capucin et lacets de la version blouse ne me paraissaient pas adaptés à ma dentelle fragile.

J’ai réalisé le patron dans ma taille habituelle et il tombe parfaitement, sans difficulté particulière durant sa réalisation qui est très bien accompagnée avec le livret d’explication, simplement beaucoup de précautions à prendre, dû à la délicatesse de ma dentelle.

J’ai tout de même du doubler le col victorien avec un coton fin, ainsi que la fente dans le haut du dos pour marquer le contraste. Je ne suis pas du tout habitué à ce style de blouse sur laquelle je ne me serais sans doute jamais retournée avant de me mettre à la couture, mais le goût du défi et l’envie de coudre des pièces moins classiques m’ont donné l’envie de me lancer. Et je ne regrette pas une seconde, car j’adore cette nouvelle blouse très chic et qui se glisse parfaitement sous un pull à col V cet hiver.

blouse-marjolaine-dentelle-julie

blouse-marjolaine-dentelle-julie

blouse-marjolaine-dentelle-julie

signature-julie

Laisser un commentaire