Le manteau Mazarine angora

manteau-mazarine-pretty-mercerie-julie

Cette semaine, tout est parti d’une photo. La photo qui a fait tilt dans mon petit coeur est un grand manteau gris anthracite, dans lequel j’imaginais déjà me lover. Je ne pensais pas le réaliser si rapidement, mais comme j’étais tombé amoureuse du patron Aime comme Mazarine de Aime comme Marie au dernier Salon Créations et Savoir-Faire et que j’avais craqué sans avoir de lainage en tête, j’étais à deux doigts du manteau rêvé.

manteau-mazarine-pretty-mercerie-julie

manteau-mazarine-pretty-mercerie-julie

manteau-mazarine-pretty-mercerie-julie

Pretty Mercerie a exhaussé mon voeux avec ce superbe lainage Phantom gris anthracite qui contient de l’angora et 65% de laine pour rester bien au chaud. Un manteau long, à la coupe loose et boyish avec de jolies poches paysannes qui changent un peu de mes autres manteaux et qui me tiendra bien chaud cet hiver.

Le montage du Mazarine ressemble un peu au montage du manteau Montmartre que j’avais réalisé l’année dernière et qui en plus d’être assez simple et rapide, permet des finitions intérieurs vraiment superbes. Il faut simplement faire confiance à Marie et au livret d’explications, car on se demande un peu où l’on va au fil des étapes pour coudre ensemble le manteau et sa doublure. Mais dès lors que l’on retourne le tout, c’est parfait et très propre !

La doublure est un coton vichy noir et blanc 3mm car je cherchais une petite fantaisie sans trop en faire et surtout sans me lasser. Je l’ai déniché aux Coupons de Saint Pierre et le bonus c’est qu’il m’en reste assez pour me faire un petit top avec les chutes pour le printemps.

J’ai réalisé la taille 40, comme toujours mais j’ai l’impression qu’il est un peu grand tout de même malgré la coupe loose. Le lainage souple joue sans doute dans cette impression mais je pense qu’une taille 38 aurait suffit pour que je puisse y glisser des gros pulls d’hiver. En tout cas l’esprit d’un bon gros manteau est bien là et je ne risque pas d’attraper froid surtout qu’il se ferme bien en se croisant sur le devant.

La recherche des boutons pour le fermer est d’ailleurs tout un sujet, car je suis toujours très hésitante au sujet des boutons. Je suis tombé sur ces jolis boutons métal au look affirmé sur Pretty Mercerie et j’ai pensé qu’ils s’harmoniseraient bien avec l’ensemble très gris. Le patron propose seulement 2 boutons mais j’ai préférer en ajouter 4 pour le look.

Je suis dingue de son col que l’on peut aussi porter relevé et ses grandes poches sont tellement pratiques que mes mains n’en sortent que rarement (je ne suis pas une grande adepte des gants en général). Les épaules tombantes participent aussi à l’esprit boyish recherché par la créatrice et en font l’allié parfait pour les jours de grands froids car n’importe quel gros pull peut sans soucis passer dessous et venir nous réchauffer.

A noter que le tissu laine et angora est légèrement « poilu » et possède donc un sens à respecter si l’on veut garder sa douceur, les poils doivent se trouver vers le bas sur toutes les pièces mais une fois que l’on fait bien attention à la découpe du tissu, cela ne pose aucun problème et c’est très agréable à porter.

manteau-mazarine-pretty-mercerie-julie

manteau-mazarine-pretty-mercerie-julie

manteau-mazarine-pretty-mercerie-julie

En d’autres termes, si vous êtes à la recherche d’un bon gros manteau pour passer l’hiver sans être malade, Mazarine sera parfait avec un lainage souple et bien chaud sans perdre en style ;)

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire