La robe Genova sur Central Park West

blog-couture-robe-Genova

Il me fallait bien une petite robe à emporter dans ma valise new-yorkaise pour les vacances et j’ai jeté mon dévolu sur un modèle très simple du magazine La Maison Victor édition mai/juin 2018. Genova est une petite robe légère avec de jolis détails féminins, idéale et surtout infroissable en double gaze.

blog-couture-robe-Genova blog-couture-robe-Genova blog-couture-robe-Genova

La robe Genova

J’achète presque tous les numéros de la Maison Victor depuis presque le début du magazine, et je commence à en avoir une petite collection. Je les attend toujours avec une petite impatience, car je trouve les modèles toujours bien taillés pour ce que j’ai pu tester et surtout très variés. On y retrouve tous les styles et tous les projets de la veste, en passant par le top ou le pantalon pour arriver aux robes et même des patrons pour hommes et enfants.
L’édition de mai/juin m’a tout de suite plu, notamment pour la robe Genova que l’on découvre en couverture dans une viscose fluide et fleurie.
La taille marquée par un lien, que j’ai déniché chez France Duval Stalla, et les épaules délicatement voilées du modèle conviennent à presque toutes les morphologies. Le patron est très facile d’accès avec peu de pièces à couper et les explications du magazines sont limpides pour une réalisation rapide et efficace. blog-couture-robe-Genova blog-couture-robe-Genovablog-couture-robe-Genova blog-couture-robe-Genova

La double gaze

Une fois de plus, je me suis tourné vers la double gaze, un incontournable de l’été dans mon dressing depuis l’année passée et tellement agréable à porter. J’ai opté pour la couleur écru des Coupons de Saint Pierre, pour un effet très lumineux mais pas blanc non plus. Dans cette teinte très claire, la double gaze est légèrement transparente, c’est pourquoi j’ai doublé le bas de la robe dans une viscose fine blanche pour garder la légèreté du modèle.
Le modèle est prévu pour des tissus plus fluide comme de la viscose ou des crêpes, mais il convient tout de même à l’épaisseur de la double gaze pour un effet moins fluide mais ultra confortable.

blog-couture-robe-Genova blog-couture-robe-Genova blog-couture-robe-Genova blog-couture-robe-Genova blog-couture-robe-Genova blog-couture-robe-Genova blog-couture-robe-Genova blog-couture-robe-Genova

Les adaptations du patron

J’ai réalisé Genova dans ma taille habituelle et elle tombe bien, en allongeant de 10 centimètres pour une longueur au-dessus des genoux sur mon 1,75m. La parementure du col a été remplacée par un biais invisible, plus adapté à mon tissu. Je n’ai rien à redire pour ce patron simple et efficace !

blog-couture-robe-Genova

signature atelier svila

2 commentaires

  1. Répondre
    Bérengère de Fiat Lux Patrons

    Punaise je n’aurais pas du venir sur ton blog, maintenant j’ai envie de me coudre cette robe MAIS JE N’AURAIS JAMAIS LE TEMPS !
    PS: elle est superbe et te va à ravir ! Bravo

  2. Répondre
    Oyo

    Super, très réussie, je cherche une robe facile à faire et là, je crois que j’ai trouvé :)

Laisser un commentaire