Une robe Rory en tencel

Puisque l’été est bien là, j’en profite pour collectionner les nouvelles robes. Ce n’est pourtant pas à mon habitude, mais cette année les imprimés et les matières fluides m’inspirent. Après la double gaze, place au tencel et sa douceur pour une petite robe Rory de la nouvelle collection de Fiat Lux patterns.

La robe Rory

Le patron Rory est une petite robe très simple avec une ceinture à coulisse, mais son originalité repose dans son encolure Danton. Deux pans s’ouvrent pour laisser apparaître un décolleté V, mais peut aussi se refermer en se croisant si on y place 3 petits boutons (ce que je n’ai pas fait). Dans l’optique d’une petite robe d’été légère, l’encolure ouverte est parfaite et assez simple à réaliser car tout est question de précision pour obtenir une pointe propre après un petit coup de fer à repasser.
Le patron propose également une option de manches fluides aux coudes à réserver aux tissus particulièrement fins et fluides pour éviter un volume trop important. La robe est facilement déclinable en version top sans manches pour une couture express.
Pour ma part, j’ai souhaité ajouter des petits mancherons pour couvrir les épaules tout en douceur.

Le tencel

A la recherche d’un tissu fluide, j’ai mis la main sur le tencel des Coupons de Saint Pierre, dans la teinte jeans la plus claire qui me faisait de l’oeil depuis des semaines. Très fluide et doux au toucher, la matière est parfaite pour des robes, tops ou jupes d’été ! Il m’en reste dans mon coupon de 3 mètres et je compte bien l’utiliser jusqu’au dernier centimètre. La matière se froisse tout de même un peu comme on peut le voir sur les photos (la vraie vie) mais cela reste tout à fait correcte.

Les adaptations du patron

J’ai réalisé Rory dans ma taille habituelle sans changement si ce n’est de l’allonger de 5cm pour ma taille. Les explications sont rapides mais claires et permettent de surmonter la difficulté de col grâce à la vidéo en bonus.
La coulisse qui resserre le modèle à la taille est bien faite car il s’agit de coudre un biais à plat à l’intérieur de la robe après avoir fait des boutonnières pour laisser passer la coulisse par la suite. Simple à réaliser, le résultat est très propre sur l’endroit et sur l’envers. Pour la cordelette, je l’ai déniché chez Fil 2000 pour 3 fois rien et son petit aspect lurex lui va très bien !

signature atelier svila

Laisser un commentaire