Une robe portefeuille Clématites bleu

blog-couture-robe-portefeuille-eglantinezoe

Une fois de plus je me tourne vers une coupe que j’aime tout particulièrement, la robe cache cœur. Et vous n’avez ps fini de la voir cette semaine une nouvelle version arrive dans quelques jours sur le blog. Mais pour commencer, je vais vous raconter l’histoire de cette petite robe d’été.

blog-couture-robe-portefeuille-eglantinezoe

blog-couture-robe-portefeuille-eglantinezoe

Le Patron de la robe portefeuille

A la recherche d’une nouvelle robe d’été, et après avoir hésité 20 secondes, je me suis tourné vers le patron de la robe portefeuille Londres du livre Apprendre à coudre ses robes et petits hauts de Atelier Charlotte Auzou. Un de mes livres de chevets (ou presque) qui me sauve souvent la mise quand j’ai une petite idée en tête et que j’ai une envie très précise. J’avais réalisé la version top l’année dernière et j’étais donc certaine d’arriver à l’effet souhaité. Le patron propose une version top ou robe, et une fois encore avec Charlotte Auzou je le trouve tout particulièrement bien coupé. Il met en valeur les formes, souligne la taille, et peut totalement changer de style en fonction du tissu que l’on choisi.

blog-couture-robe-portefeuille-eglantinezoe

blog-couture-robe-portefeuille-eglantinezoe

blog-couture-robe-portefeuille-eglantinezoe

blog-couture-robe-portefeuille-eglantinezoe

blog-couture-robe-portefeuille-eglantinezoe

La viscose Clématites bleu

Je dois dire que la viscose me fait souvent peur car c’est une matière délicate à travailler, mais l’imprimé si fleuri et doucement coloré d’Eglantine & Zoé m’a convaincu de me lancer. Et quelle découverte incroyable pour sa collection de viscose made in France tellement agréable à coudre. Le premier point ultra positif, elle ne glisse pas. Mais alors pas du tout c’est impressionnant, ni à la découpe ni sous la machine à coudre. Elle est donc totalement accessible aux débutantes en couture pour s’initier en douceur avec cette matière. L’imprimé est très beau et malgré son fond blanc, le tissu n’est pas du tout transparent, ce qui est bien trop rare pour ne pas être souligné.  Exit donc la doublure, et on peut profiter de la douceur du tissu directement sur la peau. Très agréable à porter et parfaite quand les températures montent, je vais définitivement me pencher bien plus souvent sur cette matière dans les prochains mois.

blog-couture-robe-portefeuille-eglantinezoe

blog-couture-robe-portefeuille-eglantinezoe

blog-couture-robe-portefeuille-eglantinezoe

blog-couture-robe-portefeuille-eglantinezoe

Les adaptations du patron

Étant donné que j’avais déjà réalisé une première fois le Patron en version top, je savais que la coupe et ma taille habituelle m’irait parfaitement, c’est pourquoi je n’ai prévu aucun ajustement particulier. J’ai simplement ajouté 8cm à la longueur de la jupe de la robe car je voulais être à l’aise en la portant dans le poser trop de question sur l’anatomie que je dévoilerai à mon entourage. Sa coupe ultra féminine mixé à la douceur de l’imprimé presque rétro en fait une très belle pièce qui devrait m’accompagner quelques étés. J’ai tout de même pris soin de fixer une pression invisible sur le décolleté sous peine qu’il s’ouvre un peu trop avec les mouvements de la journée.  Pour obtenir un ourlet arrondi sans accros, j’ai posé un biais invisible et la finition n’en est que plus parfaite.

blog-couture-robe-portefeuille-eglantinezoe

blog-couture-robe-portefeuille-eglantinezoe

signature atelier svila

1 commentaire

  1. Répondre
    Falbala

    Ravissante cette petite robe et elle te va très bien! J’ai fait récemment le top cache-cœur du livre de Marie Poisson dont le patron tombe vraiment bien et j’envisage de l’adapter en robe pour un projet maille qui attend depuis un certain temps…

Laisser un commentaire